UNESCO.ORGL'OrganisationEducationSciences naturellesSciences socialesCulture Communication & Information Services
Accueil Livres Hors collection Multimedia Périodiques Offres spéciales Cartes Presse Votre commande À propos...
  Offres spéciales
Najaf: La puerta de la sabiduría

30,00 € €
   
Des idées aux actes : 70 années d’UNESCO

28,00 € € / 19,60 € €
 
   
Vers les sociétés du savoir

25,00 € € / 17,50 € €
 
   
Musiques africaines

14,80 € € / 10,36 € €
 


   Vous souhaitez adhérer ?
   Inscrivez-vous!

   Vous êtes adhérent ?
   Accédez à votre compte

 
 
 

Arts et artistes au miroir de l'économie

« Les principes analytiques de l’économie appliqués aux artistes et à leur production : problèmes de la marchandisation de l’art, de la pérennité de l’œuvre, des conséquences et des enjeux de sa reproductibilité, etc. Des problématiques constantes à l’ère de la globalisation, dont cette étude rend compte avec objectivité. »

paris-art.com

Dédicace de l’auteur pour la Radio du Livre, Radio France
« En écrivant Arts et artistes au miroir de l’économie, j’ai voulu éclairer les conditions et les effets économiques du développement des arts. Souvent ces questions sont laissées dans l’ombre pour être évoquées à l’occasion de ventes spectaculaires de tableaux ou de rémunérations spectaculaires d’artistes. Mais les activités artistiques dépendent en permanence de conditions économiques, de la représentation théâtrale qui doit atteindre un minimum de recettes au musée qui veut acheter de nouvelles œuvres. Cela ne signifie pas que l’économiste doive substituer sa logique aux logiques artistiques. Ce serait une erreur majeure qui conduirait à réduire la créativité des artistes. Mais je pense qu’on ne peut ignorer ces questions car elles viennent peser en permanence sur la possibilité de développer les activités artistiques comme les industries de la créativité. J’ai volontairement exclu de cet ouvrage toute formalisation économique et cherché au contraire à étayer les propos par des exemples pris dans des domaines aussi variés que les arts plastiques, le spectacle vivant, le cinéma, le patrimoine, etc. Sans doute ces domaines diffèrent-ils mais ils rencontrent aussi des questions qui leur sont communes : comment faire connaître les créations au public ? Comment gérer les institutions culturelles de manière soutenable ? Comment assurer des conditions de vie décentes aux artistes ? (Xavier Greffe) »

« (…) C’est un livre remarquable que nous propose Xavier Greffe sur un thème qui, a priori, pouvait sembler être réservé à une élite. En réalité, et le talent pédagogique de Xavier Greffe y est pour beaucoup, il intéressera les professionnels, les universitaires, les décideurs politiques et le public cultivé. »

Gérard Klotz, Centre Auguste et Léon Walras, Université Lumière-Lyon 2

« Spécialiste reconnu de l’économie de la culture, auteur de nombreux ouvrages sur le sujet, Xavier Greffe nous fait pénétrer la boîte noire d'un monde que l'on considère rarement sous cet angle : l'art. Pourtant, muni des outils de l'économiste, il est possible de comprendre le fonctionnement des marchés que ce monde recouvre. X. Greffe nous le prouve brillamment en empruntant deux perspectives classiques : la micro et la macroéconomie. (…) Bien que normatifs, ces propos ne nuisent en rien à la qualité globale de l'ouvrage. Un travail d'orfèvre. »

Sciences Humaines.com

« Le fonctionnement des marchés artistiques, les liens entre le patrimoine et la création, le passage de l'œuvre d'art au produit culturel et l'arbitrage entre un pessimisme culturel qui justifie l'intervention de l'Etat et un optimisme culturel qui affiche la créativité des marchés artistiques sont les thèmes abordés pour montrer l'apport de l’économie à la connaissance des activités artistiques. »

A plus d’un titre, France Culture

 

 

 

 

 


Les Éditions UNESCO | Distribution et Partenaires | Droits et autorisations | Achats et sécurité | Documents | Bibliothèque | Nous contacter